• ▫Vider une terre avant la cuisson


    Comme je suis très flemmarde et que je pars du principe qu’il vaut mieux citer ses sources et utiliser une brillante démonstration d’une professionnelle plutôt que de réécrire – moins bien – ce qui a déjà été fait, je vous insère ici un texte pris sur un forum de sculpture que j’ai fréquenté au temps de mes sculptures Aurore et Mutine et où j’ai trouvé de l’aide pour les finir à peu près, toute seule dans ma cambrousse.


     

    Vider une terre avant la cuisson
    Un reportage exposé mis en page et commenté par ISAA,
    dont j’ai eu la chance d’admirer les œuvres à Ternay
    lors du 33e SALON D'AUTOMNE 2010 DES PEINTRES TERNAYSARDS
    où j’exposais moi-même deux petits pastels.


    "Les terres doivent être vidées avant de les cuire, car lorsqu'on fait un modelage on emprisonne des bulles d'air, c'est obligé, et les bulles d'air lorsqu'elles chauffent se dilatent et comme elles sont emprisonnées et que la terre fait barrage : explosion au pire, casse au mieux.

    On dit qu'en surface la terre est sans bulle car en la modelant on appuie et les bulles sont chassées.La terre lisse est plus délicate, on vide en général jusqu'à 1 cm de la surface mais les terres chamottées, elles, sont plus aérée car elles contiennent des bouts de terre déjà cuite et l'air peut s'échapper plus facilement lors de la cuisson, donc on tolère de 2 à 3 cm en surface pour les plus chamottées (et les petites pièces ne nécessitent pas d'évidement avec ce genre de terre).

    En ce moment j'ai terminé un buste de jeunette, et il est prêt pour la trépanation... (moi j'adore cette étape hihihi).

    "Prêt" c'est-à-dire que la consistance de la terre a la consistance du cuir : si on appuie légèrement sur la terre il n'y a pas de trace de doigt mais la terre n'est pas complètement dure...

    Ce buste est monté sur une tige (manche de balai) + papier journal.

    Vider une terre avant la cuisson

    Avec un fil à couper, je coupe la pièce là où j'estime pouvoir vider le plus loin possible.

    Vider une terre avant la cuisson

    Voilà, même pas mal....

    Bon alors là j'ai un peu triché car à l'intérieur il y a du journal, mais il faut quand même que je la vide pour obtenir à peu près 1 cm en surface (terre lisse).

    Vider une terre avant la cuisson

    Je vide avec une mirette, et je surveille tout le temps l'épaisseur pour atteindre le cm et ne pas faire des trous , avec mes doigt pour le bord ou un compas courbe à l'intérieur.

    Vider une terre avant la cuisson

    Après avoir vidé entièrement les deux parties, à environ 1 cm d'épaisseur, je fais des stries, des hachures
    avec un couteau tout le long de la coupure pour le collage final à la barbotine (la barbotine s'infiltre mieux et fait mieux adhérer les deux parties).

    Vider une terre avant la cuisson

    Pour fabriquer la barbotine: prendre des petits bouts de terre de la pièce,

    Vider une terre avant la cuisson

    et avec un peu d'eau, la terre se délite complètement pour former une boue assez épaisse. Ensuite, je vais chercher ma brosse à dents,

    Vider une terre avant la cuisson

    et je badigeonne généreusement les bords hachurés des deux parties avec cette barbotine, (désolée pas de photos c'était un peu compliqué ),
    puis je mets en contact les deux parties en faisant attention d'être bien en face, j'appuie les deux parties tout le long de la soudure, la barbotine bave, moi aussi , et c'est fait.
    Je n'essuie pas la bavure (la mienne si ) car la terre va absorber l'eau de la barbotine et si il n'y en pas assez
    il se crée une fente...et là c'est dommage...

    Donc ni vu ni connu : voilà la pièce prête à sécher avant la cuisson définitive."


    Pièce que je vous invite à admirer
    avec toutes ses autres créations
    sur son site 
    et je la remercie pour toutes ces explications
    on ne peut plus claires et imagées. Merci ISAA !


    « ▫Grande pièce en terre... ▫Bonjour tristesse suite... »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Juillet 2014 à 19:45

    J'adore faire ça !!!

    2
    Jeudi 31 Juillet 2014 à 21:19

    Et bien pas moi ! Trop peur de tout esquinter... J'y vais molo... et cela me prend un temps !

    3
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:11

    Wow faut avoir une sacrée patience dis donc ! Moi aussi j'aurai peur de tout casser wink2

    4
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:21

    La terre, on peut toujours la réparer. Deux fois, pour deux statues différentes, j'en ai fait tomber une moitié par terre. J'ai tout reconstitué. Chuis comme ça, moi. Maladroite, mais obstinée ! he

    5
    Vendredi 8 Août 2014 à 23:13

    Au crayon, au pastel, à l'huile ou avec la terre, il faut être patient, apprendre à le devenir en ce qui me concerne pour que le résultat te donne autant de satisfaction que l'idée que tu en avais au départ, non ? Et puis ne dit-on pas que quand on aime... on ne compte pas !

    Merci à vous deux de votre petite visite !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :